Que faire en cas de problème avec un broker d’options binaires ?

broker-options-binaires-litiges

Quand on parle de litige avec un broker d’options binaires, on pense tout de suite à l’arnaque. Pourtant, même avec un broker agréé, il peut arriver que vous ayez des problèmes. Dans un cas comme dans l’autre, avez-vous une idée de comment réagir en cas de problème?

BROKER
Minimum dépôt
N°CYSEC
AVIS
Accéder au site
200 €
n°175/12
★★★★★
CFD protégé vs Option Binaire
200 €
n° 182/12
★★★★★

Cas d’un broker non agrée

Si vous vous êtes fait arnaquer, il est plus que probable que vous soyez un débutant dans le domaine des options binaires. Cela n’exclut pas la possibilité que même les personnes averties peuvent se faire avoir. En clair, vous avez sûrement eu affaire à un broker non agrée. Mais comment le savoir ?

L’AMF met à jour régulièrement une liste noire des brokers non agrées. Mais il existe également une liste de brokers ayant obtenu l’agrément. Mais généralement, les brokers non agréés sont des étrangers. Israël ou Chypre sont dans le viseur de l’AMF et des autorités de certains pays comme le Canada où l’arnaque d’options binaires fait rage.

Si c’est votre cas, vous n’avez aucune chance de récupérer vos gains. Aussi, vaudrait-il mieux que dès le départ, vous puissiez traiter avec un broker agréé, ne serait-ce que pour avoir des chances de recours favorables en cas de problèmes.

Trader le CFD Protégé chez OptionWeb

Cas d’un broker agréé

Ce qu’il faut savoir au cas où vous avez affaire à un broker agrée, c’est que « litige » ou « problème » ne veut pas forcément dire arnaque. Cette différence est capitale au sens où, avec le broker agréé vous pouvez être confronté à des problèmes tels que le retard de paiement, l’impossibilité de retrait des fonds, etc.

En fonction de la nature et de l’ampleur du litige, vous pourrez engager les actions suivantes :

  • Un règlement à l’amiable : discuter avec votre broker vous permettra d’éclaircir les zones d’ombre. S’il est honnête, vous trouverez forcément un terrain d’entente.
  • Une médiation : si le règlement à l’amiable ne mène à aucun accord alors que la faute du broker est avérée, vous pouvez faire appel à un médiateur en la personne de l’administrateur du site. En France, ce type de recours n’aboutit généralement à rien, car les administrateurs de site restent souvent indifférents tandis qu’aux États-Unis la pratique est plus répandue.
  • Le recours à une association de consommateurs : il faut débourser entre 20 et 30€ pour s’inscrire une fois que vous avez trouvé la bonne plateforme.
  • Une opposition bancaire : elle doit se faire auprès de la banque du broker dans un délai de 13 mois si le broker est établi dans la communauté économique européenne et 3 mois au cas échéant.
  • Le recours à la justice : c’est le recours ultime quand tous les autres ont échoué sur la base d’un dossier solide.
BROKER
Minimum dépôt
N°CYSEC
AVIS
Accéder au site
200 €
n°175/12
★★★★★
CFD protégé vs Option Binaire
200 €
n° 182/12
★★★★★
NOS NOTES ...
Notes
PARTAGER